Problème de condensation ? tout savoir sur ce phénomène

Jonathan Bouvier, expert technique chez Recticel, vous explique ce problème très courant dans les bâtiments et habitations.

A propos de l'article

  • Publié le
    14 Octobre 2022
  • Type
    News
Condensation explication phénomène

La maitrise des transferts d’humidité au sein des parois d’une construction est essentielle pour limiter les risques de désordre sur le bâti ou de dégradation du confort des occupants. Il est donc important de comprendre où, quand et comment ces risques apparaissent pour mieux maitriser la condensation. Jonathan BOUVIER, expert technique chez Recticel Insulation, décrypte pour vous ce phénomène.

Qu’est-ce que le phénomène de condensation ?

L’air que nous respirons est un mélange d’air sec et de vapeur d’eau. La proportion de vapeur d’eau dans l’air va être conditionnée par la nature des locaux (cuisine, douche, chambre,..), le taux d’occupation mais également par la température environnante. Plus la température sera élevée, plus l’air pourra être humide. A titre d’exemple, l’air à 23 °C peut contenir trois fois plus de vapeur d’eau que l’air à 5 °C. 

Lorsque l’air arrive à saturation au niveau de la vapeur d’eau qu’il peut contenir, la vapeur d’eau va se condenser, c’est-à-dire qu’elle va passer de l’état gazeux à l’état liquide. La température à laquelle la vapeur d’eau va se condenser est appelé point de rosée. On comprend donc que pour éviter les phénomènes de condensation au sein d’une paroi, il va falloir maitriser à la fois les flux de chaleur et les flux de vapeur. 

Par analogie aux transferts de chaleur, les transferts de vapeur d’eau se font de la zone ayant l’humidité absolue la plus élevée vers la zone de plus faible humidité. Plus l’écart d’humidité absolue sera important de part et d’autre de la paroi, plus le flux de vapeur sera important et par conséquent le risque de condensation élevé. C’est pour ces raisons que la condensation se forme généralement en hiver et sur les parois froides.

Condensation phénomène vapeur d'eau Recticel

Direction et intensité des flux de vapeur au sein d’une paroi verticale selon les saisons

De la même manière, la propriété d’un matériau à s’opposer à un flux de vapeur est appelée la résistance à la diffusion de vapeur d’eau (Sd). Elle est exprimée en mètre et peut être assimilée à la résistance thermique (R) d’un matériau. Plus le Sd d’un matériau sera important, plus il limitera le flux de vapeur.

Les isolants thermiques de Recticel, une solution contre l’humidité

Du fait de leur structure à cellules fermées et de la présence de parements généralement étanches à la diffusion, les panneaux thermiques en mousse rigide de polyuréthane de Recticel sont très étanches à la vapeur d’eau. 

Néanmoins, sachant qu’une paroi est systématiquement constituée de plusieurs couches de matériaux différents, il sera essentiel, en fonction des applications, de respecter certaines dispositions pour éviter que la condensation se forme dans ou aux interfaces de l’isolant mais également au voisinage des éléments porteurs généralement très sensibles à ces phénomènes (maçonnerie, structure bois,…)

Vous voulez en savoir plus sur les bonnes pratiques pour éviter ce phénomène dans une construction ? Jonathan BOUVIER, expert technique, vous livre les 4 points essentiels à respecter pour éviter le phénomène de la condensation.

Retrouvez notre actualité en vous abonnant à notre Newsletter

Abonnez-vous arrow_forward