Baromètre de l’isolation: Obtenir un label plus élevé pour votre EPC ? Commencez par isoler !

Obtenir un label plus élevé pour votre EPC de votre maison ? Commencez par isoler !

A propos de l'article

  • Publié le
    09 Septembre 2020
  • Type
    Press

Quiconque connaît quelque peu le principe du Trias Energetica le sait depuis longtemps : l’isolation est la méthode la plus efficace pour augmenter la performance énergétique de votre logement. C’est aussi la meilleure méthode pour améliorer rapidement et de manière significative les classes du certificat de performance énergétique, comme il ressort d’un calcul effectué par Recticel Insulation, un acteur important du marché de l’isolation thermique et acoustique, réalisé dans le cadre de son Baromètre de l’isolation 2020. 

Pour atteindre les objectifs énergétiques européens, tous les logements existants en Belgique doivent être économes sur le plan énergétique d’ici 2050. En Flandre et en Wallonie, cela signifie un label  A ou mieux sur le certificat de  performance énergétique du logement. Bruxelles vise un label C+ ou supérieur d’ici 2050. Exprimé en score énergétique moyen calculé : 100 kWh/m²/an ou moins en Flandre et à Bruxelles, en Wallonie une consommation spécifique annuelle d’énergie primaire Espec de maximum 85 kWh/m²/an. 

Nous sommes loin de ces objectifs aujourd’hui, comme le montre le baromètre Recticel Insulation 2020, qui a été le premier à présenter les chiffres les plus récents de la performance énergétique des bâtiments résidentiels des 3 régions belges côte à côte et à déterminer que pas moins de 99 % des maisons et 95 % des appartements n’atteignent pas encore les objectifs fixés. Et nous en sommes même très loin : les scores énergétiques moyens calculés dans les différentes régions sont presque 3 fois plus élevés que ce qui est prévu d’ici 2050. 

Livre blanc Baromètre de l'isolation 2020

Dans le livre blanc complet, nous examinons de plus près les défis actuels en matière d'isolation et de rénovation, les tendances et les solutions pratiques pour le projet de rénovation idéal.

Voir le livre blanc complet arrow_forward

Trias Energetica

 Pieter Bailleul: Technical manager Recticel Insulation België

« Quiconque envisage une rénovation énergétique doit toujours garder à l’esprit le principe de base du Trias Energetica », explique Pieter Bailleul, Technical Manager Belux de Recticel Insulation. Ce principe conseille de commencer par contrer le gaspillage d’énergie en isolant bien pour économiser l’énergie d’une manière socialement responsable. En deuxième instance, vous utilisez le plus possible d’énergie provenant de sources durables : soleil, vent, terre, eau. Pour conclure, vous utilisez les combustibles fossiles dont vous auriez encore besoin de la manière la plus efficace possible, par exemple au moyen d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière à condensation. 

La priorité absolue est donc d’isoler pour maintenir la demande d’énergie et de chaleur aussi faible que possible. 

Exemple pratique

« Quiconque applique ce principe du Trias Energetica et commence sa rénovation en investissant dans l’isolation procède non seulement de la manière la plus intelligente. Mais iI réussira également à augmenter la performance énergétique de son logement de la manière la plus efficace possible et à améliorer sensiblement la classe énergétique de son logement », poursuit Pieter Bailleul. « Bien plus rapidement que s’il investit dans des techniques de chauffage, d’eau chaude sanitaire, de ventilation ou de production de vapeur à haut rendement énergétique. » 

Par exemple, pour notre Baromètre de l’isolation 2020, nous avons calculé que lors de la rénovation  d’une maison mitoyenne avec un score énergétique initial de 730 kWh/m²/an, l’isolation du toit garantit un gain énergétique de 376 kWh/m²/an, l’isolation des murs extérieurs signifie un gain énergétique de 81 kWh/m²/an et l’isolation du sol entraîne un gain énergétique de 60 kWh/m²/an. De plus, avec une bonne étanchéité, un gain énergétique supplémentaire de 20 kWh/m²/an peut être indiqué sur le certificat EPC. 

L’isolation du toit, des murs et du sol représente donc à elle seule un gain énergétique combiné de pas moins de 537 kWh/m²/an, alors que l’installation d’une chaudière à haut rendement énergétique n’implique qu’un gain de 56 kWh/m²/an, celui de 8 m² de capteurs solaires d’à peine 15 kWh/m²/an et de 10 m² de panneaux PV d’à peine 10 kWh/m²/an. 
Pour plus d’information, veuillez consulter le site www.isolatiebarometer.be. Vous y trouverez un livre blanc détaillé.

Barometre de l'isolation: Obtenir un label plus élevé pour votre EPC ? Commencez par isoler !

Livre blanc Baromètre de l'isolation 2020

Dans le livre blanc complet, nous examinons de plus près les défis actuels en matière d'isolation et de rénovation, les tendances et les solutions pratiques pour le projet de rénovation idéal.

Voir le livre blanc complet arrow_forward